James Ward Packard (1918)

Cette montre de poche à sonnerie sans clé en or 20 carats, dotée d’un double rouage et d’un balancier Guillaume, a marqué l’histoire de la haute horlogerie. Elle comprend une répétition à quarts et demi-quarts avec grande et petite sonnerie ainsi qu’un chronographe à mono-totalisateur.
Fondateur de la Packard Motor Compagny, James Ward Packard l’a acquise en 1919.

James Ward Packard était l’un des collectionneurs les plus clairvoyants et exigeants du début du XXe siècle. Il prenait un immense plaisir à commander des montres aux grandes maisons horlogères, exigeant à chaque fois des défis plus importants à relever.

Derrière la simplicité inhabituelle mais assumée du design de cette montre de poche à sonnerie se trouve un mouvement original et complexe, une attention extraordinaire portée aux détails et l’utilisation de matériaux de très haute qualité.

Le boîtier lourd et finement gravé, qui porte les initiales du commanditaire en émail bleu champlevé, est façonné dans de l’or 20 carats, au lieu des 18 carats courants. Taillé dans un morceau de cristal de roche, le verre est d’une pureté parfaite. Ce matériau extrêmement difficile à travailler et son usage pour la glace témoignent de la qualité et de la noblesse discrète de la montre. Le cadran en émail aux chiffres romains est manifestement conçu pour assurer clarté et lisibilité. Il affiche les fonctions d’un chronographe à totalisateur 30 minutes, commandé par un poussoir co-axial logé dans la couronne. Cette montre est le seul modèle connu de montre à sonnerie qui réunit un chronographe et une répétition à quarts et demi-quarts avec grande et petite sonnerie. Le mouvement de haute précision comprend 43 rubis et un balancier Guillaume amagnétique, avec coefficient thermique proche de zéro. Il n’est donc presque pas affecté par les variations de température. Il est muni de deux barillets : l’un pour le rouage de la montre, l’autre pour l’énergie supplémentaire nécessaire au fonctionnement du mécanisme de sonnerie. En mode grande sonnerie, cette montre sonne les heures et les quarts, sur deux timbres, au passage des quarts. En mode petite sonnerie, elle sonne les heures uniquement au passage des heures et les quarts sans les heures au passage des quarts. La répétition à quarts et demi-quarts est une configuration rare : quand la répétition est activée, une sonnerie supplémentaire retentit au passage ou après chaque période de 7 minutes ½ écoulée depuis le dernier quart. Très peu de montres compliquées sont également des chronomètres de haute précision, car les fonctions additionnelles compromettent l’exactitude. Raison pour laquelle cette montre a représenté un grand défi pour les horlogers qui devaient intégrer l’ensemble des fonctions demandées par James Ward Packard, tout en créant un modèle extrêmement précis.

Présentée aux enchères à New York en juin 2011, elle a atteint près de 1,8 million de dollars.

La version de votre navigateur est obsolète et ne permet pas de profiter de l'expérience

Pour afficher ce site, mettez à jour votre navigateur ou téléchargez en un autreMettre à jour maintenant

×